Accéder aux autres sites de l'Université :












Historique


Les premières recherches en biologie marine à Wimereux datent de 1874. C'est cette année-là que Alfred GIARD, Professeur à l'Institut de Zoologie de Lille, s'est installé dans un laboratoire de fortune, le chalet « le Sorézien », situé à l'époque dans les dunes, à proximité de la mer, de la rivière le Wimereux et de l'ancien port napoléonien.













Ce chalet existe toujours actuellement, il porte maintenant le nom de « Villa Napoléonette », il est complètement intégré au tissu urbain de la ville de Wimereux. En 1899, Alfred GIARD, devenu Professeur à la Sorbonne, titulaire de la Chaire d'évolution des êtres organisés, installe son laboratoire à la Pointe aux Oies, à la sortie nord de Wimereux, dans un bâtiment flambant neuf.








Le laboratoire de Wimereux développe alors ses activités d'enseignement et de recherche dans des conditions optimales. Il est vrai que la région Boulonnaise est une providence pour les naturalistes. En effet, sa structure géologique tout à fait particulière procure une multitude de paysages terrestres et marins différents propices à l'installation d'une faune et d'une flore très diversifiées. Durant plusieurs années, un travail remarquable est accompli qui fait l'objet de nombreuses publications. Pendant plus de 40 ans, les recherches progressent, un inventaire complet de la faune marine est réalisé en collaboration avec le laboratoire du Portel, appartenant à l'Université de Lille, créé par le professeur Paul HALLEZ.










De très nombreuses espèces seront ainsi décrites à Wimereux et au Portel. Les deux laboratoires seront détruits pendant la seconde guerre mondiale. Il faudra attendre le 2 octobre 1960 pour qu'un nouveau laboratoire soit inauguré : l'Institut de Biologie Maritime et Régionale de Wimereux.







Ce nouveau laboratoire est conçu comme une véritable station de terrain, incluant un hébergement pour une quarantaine de personnes et doté d'un solide équipement scientifique dont un chalutier de 10 m, le SEPIA.




C'est en 1980 que le laboratoire prend le nom de Station Marine de Wimereux, véritable centre de recherche interdisciplinaire en Océanographie. Au fil des années, la Station s'agrandit et développe ses recherches. Elle se dote d'un nouveau chalutier de 12,5m, le SEPIA II.





Les recherches sont menées en contractualisation avec le CNRS, d'abord au sein du laboratoire Ecosystèmes perturbés du Pas-de-Calais, puis depuis le premier janvier 2008 au sein de l'UMR LOG 8187. Les recherches s'orientent alors vers l'étude aux interfaces continent/océan, atmosphère/océan, sédiment/colonne d'eau de la Manche Orientale et du Sud de la mer du Nord. Aujourd'hui, avec près de 30 employés, la Station continue à se développer tant dans la recherche que dans l'enseignement en Océanographie.

Pour plus d'information, n'hésitez pas à consulter les documents suivants :

Haut de page